Bio Guylaine Cosseron

Médaillée d’or au conservatoire de jazz de Basse-Normandie, elle commence par un parcours jazz et musique arabe avec le quartet Les Babouches Noires puis elle enchaine avec notamment Le Jaseur de Bohème de jazz contemporain qu’elle crée en 2000. Puis elle entre dans le sextet vocal de jazz Les Grandes Gueules à Montpellier (cd chez Sony). Elle chante aussi dans le groupe de jazz et musique des Balkans Bohème Express et avec le percussionniste Emmanuel Ricard dans le duo jeune public Avant les mots (musique préhistorique pour jeunes pousses). Elle collabore aussi avec diverses compagnies de danse comme Eteile, Dernier soupir ou Sébastien Laurent de la compagnie Moi Peau.

Sa virtuosité en technique vocale lui permet d’ explorer une grande palette de registres vocaux très originaux, notamment diverses matières sonores proches des instruments de musique ainsi que des sons ethniques diphoniques ou triphoniques proche de Sainkho Namtchylak ou Phil Minton.

Depuis 2005, elle se consacre principalement à la musique contemporaine et la musique improvisée et travaille avec des musiciens internationaux comme : Joëlle Léandre, Phil Minton, Xavier Charles, Frédéric Blondy, Camel Zekri, John Russell, Regis Huby, Jean-Sébastien Mariage, Michel Doneda, Simon Fell, Lee Quan Nihn, Pascal Battus, Frédéric Juanlong, Fabrice Charles, David Chiesa, Toma Gouband , Jean-Sébastien Mariage ou Sophie Agnel. Depuis 2012, elle joue dans l’orchestre expérimental l’ Omedoc en Normandie dirigé par Clément Lebrun et Jean-Baptiste Perez. Elle est aussi vocaliste dans le projet de poésie sonore : Contre-dits avec le comédien Denis lavant et le guitariste Jean-François Pauvros autour de textes d’Henri Michaux.